Site de l'Association Humanitaire Objectif Mali

Association humanitaire Objectif Mali :
Création d'une école primaire au Mali et Formations pédagogiques aux enseignants

Affichage des news par catégorie

Réunion du groupe de travail avec Aides et Actions.

22 novembre 2011
Réunion du groupe de travail , animée par « aide et action » avec des professionnels : psychologues, orthophonistes, éducateurs spécialisés, Claire et Fatim pour Objectif Mali.
Etape important qui sera suivie d’autres séances puisqu’il s’agit d’affiner, clarifier, définir les caractéristiques et les cibles à valider dans le projet de l’école inclusive d’ Objectif Mali :
1 – définir les caractéristiques des enfants handicapés - choix d’Objectif Mali
2 – point sur les besoins thérapeutiques et éducatifs
3 – besoins des parents
Objectif Mali et Aide et Action


Réunion au siège d’ObjectifMali avec les parents d’enfants handicapés.

12 novembre 2011
1ère partie : Thème « La parole aux parents » afin de recueillir, leurs difficultés, leurs expériences, leurs vécus sur le handicap de leurs enfants au sein de la famille et dans la société. Le rôle d’ObjectifMali était simplement de faciliter la parole, les échanges, l’écoute et la prise de note intégrale afin de travailler ensuite avec les professionnels pour recenser les besoins y afférents. (groupe de travail)
2ème partie : la création de l’association de parents d’enfants handicapés en cours et leur souhait que cette association soit un lieu avec des moments d’échange et de partage sur leurs expériences et leur vécu mais aussi sur des thèmes spécifiques choisis avec des intervenants spécialisés.
Objectif Mali


Action

le 2 novembre 2011
Avec Claire et Fatim, désignée par OM Bko comme coordinatrice entre les différents intervenants, nous avons rencontré Sandrine Tembely, responsable thématique d’Aide et Action, association de solidarité internationale d’origine française implantée entre autre en Afrique de l’Ouest.
Logo de Aide et Action partenaire de l'association Objectif Mali
Après échanges sur notre projet « Objectif Mali », d’école inclusive, il a été convenu qu’Aide et Action nous appuiera afin de nous aider à l’encrage institutionnel d’une part et aussi par une méthode de travail efficace dans les différentes étapes de préparation à la définition de nos cibles correspondant aux réels besoins thérapeutiques et éducatifs pour les enfants handicapés. La première étape étant l’organisation par Objectif Mali d’une réunion avec les parents d’enfants handicapés pour d’une part leur donner « la parole » et d’autre part faire le point sur la création de leur association en cours.
Objectif Mali réunion avec Aide et Action Fatim et Claire.


Visite du chantier de l'école Objectif Mali

Le 23 septembre 2011, visite du chantier de l'école Objectif Mali par des membres du groupe de travail de l'association Objectif Mali Bamako.
réunion de travail de l'association humanitaire Objectif Mali
réunion de travail de l'association humanitaire Objectif Mali


Réunion de travail du 10 septembre 2011

Voici le compte rendu de la réunion du 10 septembre 2011 : bientôt en ligne

Réunion du 10 septembre 2011 de l'association humanitaire Objectif Mali à bamako


Centre éducatif et de rencontre : réunion de travail

A Bamako, le groupe de parents et professionnels (orthophonistes, psychomotriciens, psy, éducateurs, directeurs pédagogiques, enseignants,..) continue ses réunions de travail dans le but d'être opérationnel, dés qu'une partie des bâtiments sera en état de recevoir du public.
réunion de travail de l'association humanitaire Objectif Mali
réunion de travail de l'association humanitaire Objectif Mali
réunion de travail de l'association humanitaire Objectif Mali


Projet de centre éducatif et de rencontre

Dans l'attente de la construction complète de l'école, afin d'utiliser les bâtiments déjà construits et de mobiliser une équipe, l'association Objectif Mali Bamako met en route un projet de centre éducatif et de rencontre.
Voici le compte rendu de la réunion du 11 juin 2011:

Réunion de projet centre éducatif et de rencontre de l'association humanitaire Objectif Mali à bamako


Réunion de chantier avec un partenaire

Ce matin, rendez vous avec le patron d'ATC, une entreprise de bâtiment de Bamako.
Le contact a été excellent. Notre ingénieur conseil,l'architecte ainsi que Yamadou et moi même étions sur place pour l'accueillir.
Solidaire du projet d'Objectif Mali , Jean Guy a confirmé sa proposition: il va fournir gracieusement les portes et les fenêtres de toute l'école. Il est convenu qu'on l'appelle au fur et à mesure de l'évolution des travaux; à chaque fois qu'une classe sera prête et il enverra son équipe qui posera les structures en aluminium réalisées sur mesure.
Ces portes et fenêtres offertes sont couteuses ( environ 160 euros la fenêtre) et supérieures en terme de qualité par rapport à ce que l'on avait prévu d'installer .
Et cela donnera à l'école une touche particulière à l'ensemble des bâtiments.
Claire Traoré
Réunion de chantier de l'école de l'association humanitaire Objectif Mali




En route à travers l'Afrique vers le Mali.

Un convoi de véhicules est en périple à travers l'Afrique de L'ouest direction le Mali. Parmi eux des membres et des sympathisants de l'association humanitaire Objectif Mali.
Pour suivre leur aventure : rien que trois Blogs
Le blog de MariJO membre d'Objectif MAli
Le blog Mangue Cassis
Le Blog de JOJO
Bon Voyage !!!


Un partenaire Malien pour la construction de l'école

L'entreprise TUIDO ATC de Bamako, entreprise malienne créée il y a 10 ans par des Bourguignons va apporté son soutien à l'assocation Objectif Mali pour la construction de l'école. C'est une entreprise spécialisée dans la construction métallique.
Coordonnee du partenaire de la construction de_l'ecole au_mali


Action au Mali des étudiantes d'Euromed Marseille

Les trois édutiantes d'Euromed Marseille qui avaient monté un projet d'action humanitaire avec notre association sont parties pendant presque un mois à Bamako. Sur place, par l'intermédaire de Claire Traoré, la représentante d'Objectif Mali à Bamako, elles ont travaillé pour La pouponnière de Bamako, un organisme partenaire de notre association.
En effet, l'école d'Objectif Mali à Bamako prévoit dans son fonctionnement l'accueil et parrainage d'enfants défavorisés et/ou handicapés physiques issus de la pouponnière de Bamako.
photo de l'entrée de la Pouponnière de Bamako
La pouponnière est un orphelinat d'état qui à pour mission :l’accueil, l’entretien et d’éducation jusqu’à l’âge de trois ans, des enfants abandonnés ou de parents inconnus, des orphelins sans soutien, des enfants de mères ” malades mentales.De 3 mois à 3 ans, les enfants adoptables partent dans des familles du Mali et du monde entier tandis que les autres sont admis au village d’enfants SOS de Sanankoroba. Les enfants atteints d’une pathologie lourde et les enfants malades ne peuvent être transférés et ne sont pas adoptés. Ils restent donc à la charge de la Pouponnière.Initialement prévu pour une trentaine d’enfants, le Centre accueille aujourd’hui plus d’une centaine d’enfants.(source Demisenya)
Photos prises par nos partenaires d'Euromed Marseille durant leur séjour d'action au Mali à la Pouponnière de Bamako
photo de d'une chambre de la Pouponnière de Bamako
photo d'une nounou de la Pouponnière de Bamako
photo d'un repas à la Pouponnière de Bamako
photo d'une vue de la Pouponnière de Bamako
photo d'une fille d'EUROMED en action à la Pouponnière de Bamako


Les Artisans Maliens pour Objectif Mali

Vous le savez,nous achetons des produits d'artisanats maliens sur les marchés de Bamako, ces produits sont revendus en France avec un grand succés.Les différents artisans maliens concernés sont très motivés et nous font des prix, ils s'impliquent à leurs façons dans notre projet :Les photos qui suivent sont là pour les remercier.

Production du beurre de karité.

Arbre à noix de Karité.


Production de bijou.


Création de tissu et confection.


Premier message

Avec Yamadou, nous voulons vraiment vous remercier pour toute cette énergie et ce temps passé à organiser pour les Blésois, la randonnée de saint Gervais mais aussi la soirée « afro » pour nos Vendéens.
Et nous, on est là à Bamako à transpirer comme des malheureux en étant simplement en train de taper sur un clavier alors qu’on aimerait tant vous donner un coup de main, vous savez !!!
On envie les frissons que vous ressentirez dans la fraîcheur de la nuit tombante ou dans celle du petit matin. On aimerait vous aider à ramasser les piquets ou passer le balai avec vous quand le gros du travail sera fait, mais on ne peut pas !

Par contre, ce qu’on peut faire, c’est boire un coup à votre santé (avec une bière chaude), vous envoyer des gris-gris à travers les airs pour qu’il y ait du monde mais surtout vous dire combien cette solidarité nous touche, vous qui ne voyez pas comme nous chaque jour cette pauvreté. Pour nous c’est facile d’être conscient qu’il faut que l’on fasse quelque chose ici car nous les voyons tous les jours, ces enfants sans école ! Mais, vous, c’est plus difficile de rester mobilisé et pourtant vous êtes là !
Hier soir encore, le responsable canadien d’une ONG qui œuvre dans le domaine de l’enseignement en Afrique de l’ouest depuis des années nous a réaffirmé que ce projet devait voir le jour car il est porteur d’avenir pour ce pays.

Alors pour tout, pour vous, un immense merci !

Claire et Yamadou


A pas de termite

Difficile de donner des nouvelles : ce projet avance à pas de fourmi, non!! de termite, que dis-je!
Et un pas de termite, ce n’est pas spectaculaire à voir et ça se raconte difficilement !
Mais l'essentiel est que ça avance .
Et quand on voit les réalisations que font les termites on n'a pas à s'inquiéter, après tout!!
Voici un petit résumé des derniers pas:
Le fait d’avoir pu accéder au terrain de l’école seulement six mois après notre arrivée a entraîné un premier grand retard par rapport à nos estimations : les différents devis ont été, du coup, fournis seulement en fin d’année 2007.
En ce début d’année 2008, on était ravis car les travaux démarraient.
Dans l’enthousiasme on a commencé par la clôture sans attendre de déposer le permis de construire. Ici, les gens construisent souvent sans avoir obtenu leur permis de construire.
Mais on s’est fait taper sur les doigts à cause de ça : les pelles et pioches ont été confisquées faute d’avoir déposé la demande d’autorisation avant le premier coup de pioche.
On a donc attendu la fameuse autorisation pour entendre au bout de plusieurs mois qu’il fallait commencer les travaux sans elle!!!


histoire d'eau

Quel comble de manquer d’eau au moment de la saison des pluies !! C’est pourtant ce que nous attendons pour commencer les travaux : de l’eau !
L’installation du robinet d’eau sur le chantier de l’école est indispensable pour commencer. Faire venir de l’eau par barrique reviendrait trop cher. Nous avions déposé la demande avec Chaka, le représentant officiel d’Objectif Mali mais l’eau courante ne court à priori pas vite que ça ici!
C’est une question de jours, nous dit-on ! On est prêt à démarrer dès qu’elle arrive : sable, fer et ciment sont sur place. On commencera par construire un abri pour loger le gardien qui surveillera le matériel. Cette précaution est indispensable pour toute construction ici.

Promis, on vous fait signe quand l’eau sort du robinet !!


Réveil en fanfare!!!

Bonjour à tous,

Je vais essayer de vous donner quelques informations du front en évitant de tomber dans le trop négatif d’autant que j’ai brillé par mon silence ces derniers temps.
Donc même si vous constatez quelques dérapages négatifs, il conviendrait de les évaluer comme une volonté de vous faire partager ou comprendre les écueils auxquels nous sommes parfois confrontés ici.
Dire qu’il est difficile de se conformer aux plans préétablis pour entreprendre au Mali est un pléonasme. Le réajustement perpétuel est ce qui permet d’avancer.
Après tous les problèmes administratifs dont certains d’entre vous ont été témoins pour les travaux de l’école. Nous rentrons dans la vraie phase de construction, les maçons sont sur le chantier. A ce niveau aussi il a fallu réajuster. Car, il y a peu, nous avons appris que des petits malins sillonnent les quartiers pour repérer les chantiers et piquer les compteurs d’eau qui se revendent assez bien. Nouvelle donne qui nous impose de commencer par le local du gardien en premier lieu. De fait, les choses sérieuses commencent même si je garde une certaine amertume face au comportement d’une certaine administration au Mali.
Vous le savez tous maintenant, pour obtenir le moindre document ou la moindre prestation des services de l’Etat, au risque de tourner en rond, il devient obligatoire de « graisser la patte » de quelqu’un. Mais il y a encore, heureusement, beaucoup de maliens qui ont encore le souci de l’intérêt général à l’instar de Souleymane KONÉ, le Directeur National de l’Enseignement de base, autrement dit le primaire. Il a été un des rares à nous avoir épaulé chaque fois que nous avons eu besoin de ses services sans contrepartie.
Avec les travaux nous allons rentrer dans une période d’acrobaties continuelles pour trouver les matériaux de construction à un prix « raisonnable ». Pour exemple le prix de la tonne de ciment est passé de 120 000 Francs CFA le 03/03/2008 à 145 000 Francs CFA le 10/03/2008.
Cependant, malgré ces soucis, l’essentiel demeure ce à quoi nous allons contribuer à travers ce projet éducatif. Car c’est cela le problème majeur du Mali. Toutes les déviances dont je parle ne s’épanouissent que par les carences imputables au système éducatif en général.
Nous n’allons rien révolutionner, mais simplement contribuer à changer les choses à notre petite échelle avec d’autres.
J’espère que je n’ai été trop « rasoir » dans ces quelques lignes.
Merci à tous !
Yamadou


Aly m'a dit

Un noir qui se présente à la maison blanche, ça fait parler dans les chaumières mais aussi dans les cases du Mali !
Cette semaine, gros fou rire dans ma classe !
En pleine campagne présidentielle américaine , Barak Obama est forcément le candidat préféré de mes petites têtes noires, mes petits élèves de 6 ans.
Très confiant, Aly le bamakois a annoncé bien fort que le prochain président des Etats-Unis sera ..
BAMAKO BAMA !!


Enfin des nouvelles concrètes!

Bonjour à tous,

Enfin une nouvelle concrète :
Les travaux viennent enfin de démarrer à l’école Victor OM (Objectif Mali). Je vous explique d’où sort ce nom saugrenu ( ?) sinon certains risquent de penser que j’ai fumé la moquette avant d’écrire.
Ce nom est un petit clin d’œil à un petit garçon de 3 ans, Noé qui, avec ses parents Willy et Manu, son frère Ugo, Bangaly et son fils Mami, vient de passer deux semaines avec nous au Mali. Ses parents nous racontèrent que que Ugo, l’aîné, ayant été inscrit à l’école Victor Hugo ; quand est arrivé le tour de Noé et qu’on lui demanda le nom de son école, sa réponse aurait fusé avec la logique imparable des enfants : « Mais Victor Noé ! ». Parce que Ugo est à l’école Victor Ugo(Hugo)..Non mais…..
Bon je reviens à nos moutons.
Pour ceux qui suivent depuis longtemps les péripéties, il s’agit en fait d’un redémarrage des travaux. Les ouvriers et le maçon sont dans la phase du soubassement. L’endroit étant rocailleux, ils sont obligé d’y aller au burin et au marteau pour creuser les points destinés aux pylônes. Ils n’ont pas le système de burin hydraulique que l’on voit toujours en France. La composition rocailleuse du terrain peut être une bonne chose parce ce qu’elle nous évite de creuser trop profondément pour la stabilité de la structure. Mais en même temps j’ai mal pour ces ouvriers qui triment avec leur burins et marteaux sous ce soleil de plomb.
Le vendredi 14 novembre les employés de EDM (EDF en France) ont installé le compteur électrique qu’il faut bien protéger et surveiller pour éviter le vol.

Nous ne pouvons que vous remercier toutes et tous encore. Car vu de France certaines lenteurs sont incompréhensibles comme ce démarrage des travaux. Ce sont des choses que l’on ne comprend bien que si l’on est immergé dans le système, sur place.
Bises à toutes et tous !


Pédagogie moderne

Toujours en recherche de nouvelles d’activités pédagogiques , je m’appuie sur le programme officiel malien pour chercher des idées stimulantes pour les enfants d’ici.

Le programme officiel pour le 1er cycle de l’enseignement primaire date de 1994. Quand on connait la rotation des programmes officiels français, il peut paraître un peu ancien mais cela semble tout de même assez raisonnable comme délai.

Mais quelle ne fut pas ma surprise en tombant sur la bibliographie ayant servie à rédiger une des parties de ce programme : les livres les plus récents qui sont cités en référence datent de 1969!
Et le plus beau: il y a en tête de liste un livre sur la pédagogie de 1905 !

Les enseignants maliens ne sont vraiment pas aidés en matière d’innovation pédagogique !


du neuf en 2009

Nous sommes heureux de vous adresser, tous nos vœux pour cette nouvelle année 2009.
Elle sera belle pour nous puisque nous verrons enfin sortir de terre notre école tant attendue !
Merci à tous pour le soutien apporté chaque jour par chacun d’entre vous !

Claire et Yamadou


marché de N'golonina

C’est dans ce marché artisanal où l’on voit les artisans travailler le long des sombres ruelles que je vais acheter les colliers et autres objets qui seront revendus en France pour construire l’école. Braméra, Baba et Mamoutou le savent et me font directement de bon prix. Un régal pour moi que ces moments où l’on choisit ensemble les bijoux et lorsqu’ils me guident vers leur dernière petite trouvaille.
-« ça, ça va bien se vendre pour l’école ! » me dit souvent Braméra.
Dans ces moments-là, j’ai l’impression qu’on la construit tous ensemble cette école.

Claire


Anne-Lise et Stéphanie : Aime tes dents !!!

Anne-Lise et Stéphanie, deux infirmières de Vendée sensibilisées au projet d’Objectif Mali étaient venues au Mali en 2007. Leur souhait était de découvrir le pays mais aussi de partager un peu d’elles même à travers une action concrète et pertinente. Elles ont mené une séance de prévention bucco dentaire dans une de nos écoles partenaires.
Ça aurait pu en rester là et avoir, finalement le même effet qu’une épée dans l’eau. Que nenni !!
Le franc succès du jour a eu des effets sur le long terme
Très sensibilisée par leur prestation, la directrice de l’école a contacté les jours suivants un dentiste qui est venu gratuitement faire des soins à tous les élèves de l’école. Deux ans plus tard, elle accompagne toujours cinq enfants tous les mois au cabinet dentaire pour des visites de contrôle offertes par le centre d’orthodontie de Bamako.
Claire


Cartes postales vendues par l'association c Objectif Mali Tous droits réservés